La thérapie par le SCENAR

Le SCENAR

LogoAtlasEnergie40x40RLe système « S.C.E.N.A.R », ou « Self-Controlled Electronic Neuro-Adaptative Regulator », fut développé en Russie dans les années 70 par une équipe de scientifiques menés par les professeurs A. KARASEV et A. REVENKO.

Cette nouvelle thérapie holistique apporte des résultats très encourageant sur de nombreuses pathologies fonctionnelles ainsi que sur les phénomènes douloureux et inflammatoires.
En raison de son système Biofeedback très élaboré, le SCENAR favorise la stimulation du cerveau avec un signal qui varie constamment afin que le système nerveux puisse produire les éléments qui sont nécessaires au corps pour se guérir et maintenir cet état.
Le SCENAR utilise un logiciel très sophistiqué qui mesure l’activité électrique du corps et délivre alors une dose mesurée de formes d’ondes électriques complexes et des fréquences directement sur la peau afin de corriger d’éventuels déséquilibres. Ces ondes électriques contiennent des caractéristiques spécifiques pour permettre au corps de s’adapter à la stimulation.
SCENARblueArmUne bonne communication entre le cerveau et la partie affectée est restaurée et une guérison ou une stabilisation est alors possible.
En réponse à ces signaux, les cellules nerveuses élaborent des substances bio-actives permettant au fur et à mesure des séances la correction des informations erronées et donc le retour vers l’homéostasie.

 

Le SCENAR et ses qualités

Ses principales qualités par rapport aux autres méthodes de traitement sont la simplicité et la commodité d’utilisation et la quasi-absence d’effets secondaires.
scenar_dosLe SCENAR est un régulateur universel des fonctions vitales de l’homme. Le SCENAR règle le travail des organes et des systèmes de l’homme. Associée à d’autres méthodes thérapeutiques, la SCENAR-thérapie permet de traiter efficacement en totalité.

Résultats de la SCENAR-thérapie
La Scenar-thérapie se concentre et dirige ses ressources avec un objectif précis. On peut les résumer ainsi :
elle rétablit l’homéostasie du corps et apprendre au corps la façon de traiter les stimuli d’une manière saine à l’avenir. Il est impossible de prédire la réaction de l’organisme. Elle dépend de nombreux facteurs (degré de coordination de ses mécanismes d’autorégulation, engorgement des voies d’information, présence d’autres processus pathologiques « qui sommeillent »…).